•  

     

    Aujourd'hui, on est le mardi 4 décembre 2018 et c'est la dernière XXL de l'année.

     

    Destination: Vigoux. Il fait très doux, nul besoin de bonnet ou de gants.

     

    Plusieurs guides vont être au travail (Christiane, Denis, Hervé, Jean, Jöel) et Gilles qui veille au grain; ça m'étonnerait qu'on se perde...

     

    Nous sommes 32 marcheurs à partir de la salle des fêtes via la rue de la Croix.

     

    On emprunte le 1er chemin sur notre gauche, il nous emmène vers les bois.

     

    On marche sur un tapis de feuilles, c'est bien agréable.

     

    On obliquera ensuite à droite et une traversée de route plus loin, on est de retour sur un chemin herbeux, cette fois.

     

    Après le village de La Buxière, on traverse La Petite Buxière. Puis c'est un chemin pittoresque, un peu encaissé qui nous amène à

     

    Bordesoule.

     

    Là, une maison ornée d'un magnifique papillon, plus loin un joli puits, vestige d'un autre temps, il est tout couvert de mousse.

     

    Une côte plus loin et on descend vers la rivière par un petit chemin très agréable. C'est l'Abloux que l'on doit traverser.

     

    C'est au choix: soit par le gué Merlin, soit à la nage. Je ne sais pas pourquoi mais tout le monde a choisi la passerelle...

     

    Coup d'oeil à gauche, coup d'oeil à droite, certains se surprennent à avoir envie de taquiner la truite...

     

    On monte ensuite vers le village de Chanteloube. On a changé de commune, on est sur St Gilles.

     

    Virage à gauche et un peu de route nous attend pour arriver au village de St Gilles. En chemin, on rencontrera d'ailleurs le maire.

     

    C'est devant l'église qu'on décide de faire une halte et de prendre un petit en-cas.

     

    Chantal nous a cuisiné un kouglof. "Il ne faut pas qu'il en reste", dit-elle. Elle est très persuasive. On se laisse faire.

     

    Il faut qu'on reparte maintenant, il nous reste du chemin à faire.

     

    A la sortie du village: à droite, une mini-bambouseraie, on l'a cherché mais pas de panda...

     

    A gauche, un reste d'Halloween sans doute: un semblant de tombe avec un squelette qui émerge. Du mauvais goût, diront certains...

     

    Vite, on reprend un chemin bien sympa, on longe la rivière puis on remonte jusqu'à La Villonnière. Là, c'est la commune de Parnac.

     

    On va alors emprunter une portion de petite route, enjamber l'Abloux par un pont et remonter jusqu'au "joyau" de Vigoux: le chateau de

     

    Villebuxière.

     

    Il date du XIIIème siècle, est flanqué de deux tours et a une jolie cour en U.

     

    C'est une ancienne seigneurerie des Robin de Scévolles.

     

    Aujourd'hui, il est la propiété de la famille De Reviers et depuis la mort du comte, il est la plupart du temps inoccupé.

     

    C'est un petit bijou dans un écrin de verdure qui ne demanderait pourtant qu'à vivre...

     

    On ne se lasse pas de le regarder mais il nous faut repartir et rejoindre le hameau du Boué.

     

    Un bout de chemin plus loin et on entre dans un bois.

     

    "Féerique", diront certains.

     

    "C'est beau comme dans une cathédrale", dira un autre. A plusieurs, on y a reconnu la nef...

     

    En bas, c'est le gué de la Rivaille. On traverse sur une planche. Attention pour ceux qui pèsent plus de 78 kgs...ils se reconnaîtront;

     

    mais tout va bien, tout le monde est passé et c'est la remontée vers le village de Ponseuil.

     

    La mère de Chantal est née là, la mienne aussi d'ailleurs. Séquence émotion.

     

    On repart vers La Fosse Loubière, puis c'est le chemin qui nous emmène vers la mer.

     

    Heu non, vers l'étang de La Buxière plutôt...

     

    On oblique à droite et on retrouvera un peu plus loin le chemin des bois qu'on a emprunté le matin mais dans l'autre sens.

     

    C'est le retour à Vigoux.

     

    Denis a un évènement à fêter: la naissance de sa petite-fille, Héloïse.

     

    La sangria se laisse bien boire, n'est-ce pas, Christine? Tu attends la recette (et moi aussi...).Il nous l'a promis mais il y a aussi le

     

    doigté, dit-il.

     

    On n'est pas sûres de la réussir...

     

    Chantal a aussi quelque chose à arroser: sa fête (la St Innocents...) Toutes les occasions sont bonnes!

     

    Merci à eux.

     

    On se dirigera ensuite vers le Vigoulais, le restaurant du pays.

     

    On a vite et bien mangé

     

    On repart alors, bon pied, bon oeil.

     

    Peu de routes encore pour cette marche de l'après-midi à Vigoux.

     

    Beau parcours qui nous emmène à Montbaltruy puis détour par Chazelet, commune voisine. Retour sur Montbaltruy où on a pu admirer

     

     

    l'ancien lavoir.

     

    C'est par un dédale très agréable qu'on arrive à La Buxière.

     

    Et c'est par le chemin des écoliers qu'on reviendra vers Vigoux.

     

    On aurait pu faire plus court mais on préfère tellement les chemins..

     

    Résumé de la journée: en toute impartialité, très belle rando. Merci Gilles, c'était super.

     

    Merci à Francis pour l'organisation et l'intendance.

     

    Merci au temps qui a été d'une clémence inouïe.

     

    Et merci à tous les marcheurs qui ont permis la réussite de cette belle journée.

     

     

    Texte de Brigitte P.

     

     

     

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

     

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

     

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

     

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

     

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

     

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

     

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

    VIGOUX XXL LE 4 DECEMBRE 2018

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Le temps est plutôt incertain ce matin, les nuages sont menaçants, une giboulée nous surprendra même à mi-parcours.

     

    Cependant 58 courageux randonneurs se retrouvent sur le parking de la salle des fêtes de Rivarennes, nos guides sont Denis N et Hervé pour un parcours d'environ 9kms avec les GR et Jacky pour 6,1kms avec les PR

     

    Après avoir pris connaissance des différentes rando du dimanche suivant, nous commençons celle d'aujourd'hui en empruntant sur notre droite «la rue des Dames»!!!

     

    Sur la place de l'église Saint-Denis, nous pouvons remarquer une tour carrée à quatre pans datant de 1603 appelée «le Pavillon», la plus ancienne maison du bourg avec son inscription gravée au-dessus de la porte.

     

    Derrière nous, le château de la Tour édifié le long de la Creuse au 14ème siècle, reconverti de nos jours en chambres d'hôtes, est un des bâtiments les plus connus de la commune.

     

    Après avoir traversé le village des Chambons avec son parcours de santé en assez mauvais état, nous longeons la rivière quelques centaines de mètres, sur notre gauche les prés en contrebas laissent supposer l'emplacement d'anciennes sablières.

     

    Un chemin escarpé et caillouteux nous amène sur le plateau; après avoir repris notre souffle, nous traversons le hameau de Laveau puis prenons la direction de Villeneuve.

     

    Le château de Villeneuve que nous apercevons, a été détruit et rebâti plusieurs fois, la dernière construction date du 19ème siècle. Il aurait été démoli la première fois par l'artillerie des anglais durant la guerre de cent ans...

     

    Aujourd'hui l'écurie de Villeneuve avec son centre équestre contribue à valoriser le village.

     

    C'est par une longue allée que nous traversons le bois de la Garenne, le nombre de miradors montre l'abondance du gros gibier.

     

    Le circuit continue sur une portion de route, autour de nous des champs de blé, à la phase du pré-tallage selon notre guide expert en la matière.

     

    La balade s'achève, le chemin du retour est parsemé de petits pois échappés d'un semoir, nous voilà transformés en «Petit Poucet»…

     

     

    La semaine prochaine pas de randonnée le vendredi, mais AG de notre association au Pont-Chrétien à 9H suivi d'un repas à la salle des fêtes de Saint-Marcel.

    Texte de Christine

     

     

     

    Les PR, en délaissant le circuit des GR, ont eu la joie de traverser un taillis en se prenant pour des sangliers. Nous avons même vu des

    champignons.

     

    Jacky nous a trouver une sortie honorable qui nous a fait oublier le franchissement d'un fossé que l'on connait bien par sa profondeur!!!

     

    Là nous avons repris le circuit des GR

     

     

    Pierrette

     

     

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

     

     

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

     

     

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

     

     

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

     

     

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

     

     

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

     

     

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

    RIVARENNES LE 30 NOVEMBRE 2018

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Ce vendredi matin, nous sommes 36 GR et 18 PR au départ de cette randonnée à Nuret le Ferron alors que Philippe et Monique et

     

    Jacky sont nos guides.

     

     

    La veille, nous avions lancé un message d'alerte pour accéder au lieu de rendez-vous; en effet la route reliant Saint Gaultier à Nuret était

     

    fermée pour travaux jusqu'à vendredi soir et nous avions proposé un itinéraire de déviation. A notre grande surprise la circulation a été

     

    rétablie le matin même mais peu importe: il vaut mieux prévenir que guérir!!!

     

     

    Sous un ciel mitigé , un peu frisquet tout de même, il fait bon marcher et nous prenons la direction du cimetière après lequel nous

     

    quittons la route vers les Chervis. Aux trois Cormiers, nous laissons les PR aller tout droit et nous biffurquons à gauche.

     

     

    Les animaux dans les prés manquent de nourriture et il faut les alimenter: ici un troupeau de moutons, un peu plus loin des charollaises

     

    encerclent le tracteur et la tonne à eau, venu les ravitailler, elles paraissent affamées...

     

     

    Tout au long du parcours , ce sont les sangliers qui retournent la terre à la recherche de glands ou autres vers de terre.

     

     

    Mais bientôt avant les Fenets, oh surprise!... une imposante laie et son petit marcassin nous regardent passer: juste le temps de prendre

     

    une photo.

     

     

    Aux Caillots nous retrouvons le parcours commun, puis viennent la Font Girault, le Champ Caloret, la Musetterie et nous voilà aux

     

    Fragnets, lieu de villégiature de deux anciens adhérents Jeanne et Bernard.

     

     

    Sur notre gauche le château d'eau désaffecté est aujourd'hui le refuge des pigeons où y séjourne une belle colonie.

     

     

    Après le Pré Nivet, nous abordons les faubourgs de Nuret, d'ici le clocher se laisse admirer au milieu de la nature et nous voilà de retour

     

    au pied de l'église.

     

     

    La semaine prochaine, rendez-vous à Rivarennes sur la parking à gauche, sur la route de Thenay

     

    Texte de Gilles

     

     

     

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

     

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

     

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

     

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

     

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

     

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

     

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

    NURET LE FERRON LE 23 NOVEMBRE 2018

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Ce vendredi 16 novembre par un temps agréable et ensoleillé sur des chemins très praticables destination

     

    Sacierges-Saint-Martin pour deux circuits de 8,8 km (GR) et 5,6 km (PR). Une bonne partie du parcours

     

    emprunté par les 48 GR entre la commune et le bois des Raquilles est celui du GR de Pays de la Brenne.

     

    Donc parcours sans difficulté topographique !

     

     

     A l’origine villa romaine connue au Xème siècle sous le nom de Caput Cervium cette commune était sur le

     

     parcours d’une voie romaine. Comportant moins de 400 habitants elle regroupe actuellement 15 hameaux

     

     dont Chéniers le plus connu par la présence d’une ancienne enceinte préhistorique et l’exploitation au siècle

     

    dernier de minerais de fer et de baryte à ciel ouvert.

     

     

     

    Un premier château fut donné en 660 par un seigneur de Sacierges aux moines de Saint Benoit qui en

     

    firent un prieuré transféré ensuite à Saint-Benoit-du-Sault suite aux guerres moyenâgeuses. L’actuel

     

    château privé, visible de la place George Sand où nous étions au départ, fut construit au XVIII siècle sur les

     

    ruines d’un édifice des XIV et XV siècles.

     

     

     

    Partant de la place du monument aux morts nous descendons la rue de la Font Louis en direction du nord

     

    afin de rejoindre le hameau du Plaix. Nous passons devant une grange avec trois tonneaux déposés dans

     

    l’herbe. Il nous est arrivés une fois, pour les plus anciens randonneurs, d’apercevoir, au moment des

     

    vendanges, une femme foulant les raisins, pieds nus, dans une énorme cuve en bois !

     

     

     

    Premier passage sur l’Abloux avec vue sur le lavoir en contrebas de la route. Puis premier effort dans la

     

    montée d’un kilomètre et demi pour rejoindre le hameau du Plaix !

     

     

    Il y a quelques années, avant la station de pompage, nous prenions à droite un chemin jusqu’à une source

     

    puis remontions à travers le bois de la Font Louis pour traverser un vignoble où certains de nos adhérents y

     

    ont travaillé bénévolement.

     

     

     

     

    A hauteur du château d’eau du Plaix, sur la gauche, les serres maraichères de David Paineau bien connu sur

     

    le marché d’Argenton. Traversant la place en herbe du Plaix (Pas tous : guide oblige !)) nous rejoignons

     

    l’antenne Télécom et poursuivons sur le chemin balisé en direction du château de la Motte pour redescendre

     

    ensuite vers le gué de l’Abloux. Ce château privé est peu visible du chemin. Sur la droite de celui-ci un

     

    lavoir en partie caché par la végétation. Durant la descente une vue magnifique sur la vallée de l’Abloux et

     

    la forêt de Saint Benoit.

     

     

     

    Une fois la rivière franchie par la passerelle nous remontons vers le bois des Raquilles . Nous abandonnons

     

    alors le GR de Pays de la Brenne pour un parcours plein sud dans le bois de Saint Benoit qui appartenait, au

     

    Moyen Âge, aux moines du prieuré de Sacierges. Magnifiques couleurs d’automne sur les chemins et les

     

    sous-bois.

     

     

     

    En fin de montée, au carrefour des 6 pistes, nous continuons dans la forêt en prenant à gauche le chemin

     

    descendant pour sortir du bois. Les nombreuses tours de chasseurs jalonnant le chemin témoignent de la

     

    présence de gros gibiers. Mais aujourd’hui ni gibier, ni chasseur et ….les champignons : pas vus !

     

     

    Nous rejoignons le village par un chemin agricole goudronné menant au lieu-dit les Plaidoires puis par la

     

    rue des Chenevières. Dans la localité nous passons devant le gîte de groupe communal de l’Ebaupin, le local

     

    associatif de l’Ecole buissonnière puis le bistrot-restaurant ‘’ Le Relais de l’Abloux ‘’ le seul commerce du

     

    village.

     

     

     

    Revenus sur le parking nous voyons devant la mairie l’église Saint Martin d’origine romane du XII siècle qui

     

    était dans l’enceinte du premier château et contient les statues de Saint Martin et Saint Antoine de Padoue

     

    ainsi qu’une plaque comportant uniquement les 44 noms des morts de la guerre 1914-1918 de la commune

     

    comme dans toutes les églises de France.

     

     

     

     

    Enfin , sur le monument aux morts 39 - 45 figure entre autres le nom de Georges Machelidon natif de la

     

    commune résistant de la première heure dès 1940, arrêté en juillet 1944 et mort en déportation à l’âge de

     

    37 ans.

     

     

     

    16 petits randonneurs ont suivi le même parcours que les GR jusqu’à la route le Chatelier-Le Plaix. Ils ont

     

    emprunté cette route par la gauche jusqu’à la ligne à haute tension pour prendre à droite un chemin de

     

    randonnée descendant qui les a conduit à la D 54. Prenant la route par la gauche ils ont rejoint le hameau

     

    des Plaidoires puis Sacierges par la rue des Chenevières.

     

     

     

    Merci à Jean et Christiane qui ont guidés les GR ; Bernard et Jacky pour les PR. Prochain rendez-vous à

     

    Nuret-le-Ferron le 23 novembre avec Philippe, Monique et Jacky comme encadrants.

     

     

    Texte de Francis

     

     

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

     

     

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

     

     

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

     

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

     

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

     

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

     

     

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

    SACIERGES ST MARTIN LE 16 NOVEMBRE 2018

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

    C'est de Vavre, lieu-dit au sud d'Argenton, que nous partons marcher ce matin. Il fait beau et très doux,on en oublierait que nous

     

    sommes le 9 novembre...

     

    Beaucoup de voitures et peu de places pour se garer. Les PR iront stationner à Lagué, et chacun trouvera finalement sa place.

     

     

    Comme à son habitude, Gilles nous souhaite la bienvenue. Il souligne la venue de 2 "nouvelles recrues " et nous détaille les parcours.

     

     

    Nous sommes 45 GR, guidés par Francis. Anne-Marie sera serre-file.

     

     

    Le départ se fait par la route, un pont de chemin de fer plus loin et nous abordons une bonne côte. Francis nous avait prévenus: ne

     

    montez pas trop vite, elle est raide et on n'est pas échauffés...Malgré tout, on y arrive et on est récompensés par une belle vue, celle du

     

    château des Pouzets, propriété de la famille De Pouilly. Il date du XVIIème siècle et est situé tout en haut du coteau.

     

     

    On continue par un large chemin et là, 1er (et seul) obstacle : un tas de gravats à escalader mais bon, on est sportifs ou on ne l'est

     

    pas, aucune difficulté pour nous...Remarque d'un randonneur lucide et positif: on sera au moins sûr de ne rencontrer aucun véhicule!

     

     

    On arrive ensuite au village de Lagué puis Pébaudet et on prendra alors la direction de Pierre Bure.

     

     

    Arrêt pipi: dépêchez - vous les filles, le camion revient...

     

     

     

    C'est alors un beau chemin, paré des belles couleurs de l'automne, qui nous emmène jusqu'au centre de vacances du Château de

     

    Vaux. Cet établissement appartient au CCAS D'EDF et accueille des enfants pendant les vacances scolaires.

     

     

    À gauche, au bout de la route, une ferme. Un petit salut aux vaches et nous tournons à droite pour arriver à la Penoterie, endroit isolé et

     

    inhabité. La France profonde, sans doute...

     

     

    On descend alors vers le village de Vaux. On a le plaisir de marcher sur un beau tapis de feuilles. Privilège de cette belle saison qu'est

     

    l'automne.

     

     

    Nous ne tournerons pas à gauche pour rendre visite à l'horticultrice du coin, mais continuerons jusqu'au bout du village, classé espace

     

    sans pesticide. On aimerait voir ce label décliné plus souvent mais restons optimistes, il paraît qu'on avance...

     

     

    Un bout de route plus loin, dès l'entrée du hameau "Les Grands Segouins", nous bifurquons sur un chemin à notre gauche. Là,un beau

     

    chalet au milieu des arbres. C'est beau.

     

     

    De part et d'autres, des chevaux. On approche du centre équestre des Narrons.

     

     

    Retour aux Grands Segouins par un autre côté (on en fait le tour, en fait), on emprunte alors un chemin où l'on peut encore voir

     

    qu'ici, avant, il y avait des vignes. Coteaux bien exposés sans doute et en prime, une magnifique vue sur Argenton . En contrebas, la

     

    voie de chemin de fer Paris - Toulouse. On ressortira au pont pour passer à Chandenier et obliquer à gauche pour retrouver notre

     

    "parking"(un peu encombré par un tracteur mais qu'à cela ne tienne, quelques manoeuvres et tout le monde a réussi à sortir sans

     

    encombres).

     

     

    Conclusion: belle rando agréable sous les couleurs de l'automne. On en redemande.

     

     

    Texte de Brigitte P.

     

     

     

     

     

    Les PR au nombre de 21, guidés par Yves, ont fait un petit circuit au départ de Lagué vers Pébaudet, Vaux et retour sur Lagué.

     

    Au départ nous avons rencontré un jeune faon, sans doute un peu perdu, qui ne nous a pas donné le temps de prendre une photo.

     

     

    Un joli parcours par de beaux chemins et de belles couleurs.

     



    Rendez-vous vendredi prochain à Sacierges St Martin avec Christiane, Jean et Bernard. 

     

     

    Ne pas oublier les inscriptions pour l'Assemblée Générale du 7 décembre

     

     

    Pierrette

     

     

     

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

     

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

     

     

     

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

     

     

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

     

     

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

     

     

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

     

    VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018VAVRES LE 9 NOVEMBRE 2018

     

     

     

     


    votre commentaire