•  

     

    Nous sommes 20 marcheurs au départ de cette première randonnée XXL de l'année 2019; la bruine et le brouillard font partie du décor.

     

    A 8 heures sonnantes quand nous partons, il fait encore nuit et malgré nos éclairages de fortune, il n'est pas facile de se repèrer.

     

    Après 2 km sur le GR 46 nous voici à Chantôme, non, nous ne sommes pas perdus, ni à Eguzon, mais bien sur la commune de

     

    Tranzault.

     

    Sitôt avoir emprunté un chemin de terre, nous voici sur la première passerelle sur le Gourdon; un peu plus loin, nous sommes confrontés

     

    au passage du gué sur le ruisseau de l'Aubord. Après la sècheresse, trouver autant d'eau ne nous a pas découragés.

     

    La Forêt, le Colombier puis les Ranchoux où nous retraversons le Gourdon; arrive la pause café du matin. Le village du Chassin nous

     

    rappelle que nous sommes sur les terres de George Sand: c'est vrai que nous sommes tout près du bois de Chanteloube et sa "mare aux

     

    Diables".

     

    Un pur sang ici, un poney là bas; tous apprécient les caresses à notre passage, puis nous faisons le tour de l'étang de l'Ajonc: les oies et

     

    les canards ne sont pas effrayés!

     

    La bruine se transforme en petite pluie et c'est vraiment désagréable; enfin la Fortune nous donne de l'espoir alors qu'à Aize, un panneau

     

    nous vente les bienfaits et la sauvegarde de nos bouchures. Après avoir quitté le GR, nous faisons une escapade jusqu'aux Bouffards

     

    avant de rentrer au village; là, la pluie vient de cesser...

     

    Avant de partir pour Neuvy Saint Sépulcre pour le repas, Joël et Mariette ont fêté leur anniversaire: grâce à eux la fête continue!!!

     

    C'est au restaurant le Duché que le chef nous a servi un exellent repas; une adresse à recommander, vraiment...

     

    Après ces agapes, nous étions "15 survivants" à Lys Saint Georges, réunis sur la place de l'église Saint Léger (XIIe siècle) devant le

     

    château médiéval et renaissance.

     

    Nous suivons le GR 46 par le chemin de la Caude jusqu'à Tézé, où le soleil fait une timide apparition. Une erreur de lecture de carte

     

    nous conduit au milieu de nulle part, pourtant nous marchions d'un bon train! Heureusement Jean et son GPS nous ont remis dans le

     

    droit chemin... celui de la Chaume.

     

    Au carrefour avec la RD nous avons le choix: soit rentrer par la Lierne ou bien les Granges par le chemin de Fangé et c'est ce dernier

     

    que nous avons choisi.

     

    Avant le moulin de Fangé et le confluent du ruisseau de l'Aubord avec le Gourdon, nous avons viré à droite sur le sentier de la Marzelle

     

    pour nous conduire à l'Hôpital. Ce lieu doit son nom par la présence d'une ancienne léproserie (XIIe - XVIe siècles) adossée à une

     

    chapelle.

     

    C'est par une belle montée que nous regagnons la place du village et la nuit n'est pas loin...

     

    La prochaine XXL du 5 février, aura lieu hors de nos frontières; à Saint Priest la Feuille près de la Souterraine dans la Creuse.

     

     

     

    Texte de Gilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

     

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

     

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

     

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

     

     

    TRANZAULT XXL LE 8 JANVIER 2019

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    NOEL A STRASBOURG

     

     

    UNE BELLE PHOTO ENVOYEE PAR NOS ADHERENTS ALSACIENS

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Pour notre première randonnée 2019, c'est Saint Gaultier qui accueillait les 34 GR guidés par Denis B. et Yves. dans une

     

    campagne couverte de givre et sous un beau soleil.

     

    Nous partons sur le côté du supermarché par la Croix des Soupirs afin de rejoindre, sur les hauteurs, un terrain de sports mais ici,

     

    personne ne s'est aventuré sur le parcours de santé... A croire qu'il n'y a pas d'excès gastronomiques à éliminer!

     

    Nous traversons un ancien four à chaux et rejoignons la vallée.

     

    Jean De La Fontaine, dans sa fable le héron, disait: "il côtoyait une rivière"; c'est ce que nous avons fait sur les bords de la Creuse dans

     

    laquelle les nombreux ponts se reflètent dans ses eaux calmes. Mais aussi à droite, le collège, la chapelle et bien d'autres bâtiments

     

    anciens s'ajoutent à ce décor de rêve en bordure de jardins.

     

    Puis vient l'écluse, les restes d'un ancien pont en plein milieu de la rivière et l'ilon, une petite ile formée par l'écoulement des eaux de

     

    l'ancien moulin.

     

    Au centre équestre, certains chevaux gambadent dans leur enclos, d'autres se préparent à une promenade forcée de dressage tandis que

     

    les plus paresseux sont sous leur abri pour le casse-croute.

     

    Après avoir enjambé le pont sur le ruisseau des Chézeaux, nous voilà sur la voie verte qui n'est plus verte du tout... Quelle idée de

     

    l'avoir bitumée?

     

    Au carrefour de Rivarennes, il faut passer de l'autre côté de la route du Blanc pour rejoindre le château des Terrières. Un chemin en

     

    montée nous y conduit, autrement plus agréable que cette voie verte complètement dénaturée!!!

     

    Revenus au rond point, nous traversons le beau village des Chézeaux par une dernière petite grimpette jusqu'au au silo. Là nous

     

    retrouvons un sentier qui serpente entre la route et les jardins.

     

    Juste après la Croix Verte, notre périple matinal se termine sur le parking du cimetière.

     

    C'était une jolie randonnée, pratiquée par un temps idéal: que du bonheur pour la nouvelle année...

     

    Vendredi prochain nous nous retrouverons dans la campagne Pontcabannoise sur un parcours commun de 7 à 8km environ et à l'issue,

     

    nous partagerons la traditionnelle galette des rois au siège de notre association.

     

     

    Texte de Gilles

     

     

     

     

     

     

    Nous étions 15 PR à suivre les GR jusqu'au camping privé, accompagnés par Jacky.


    Là, nous sommes remontés en traversant Saint-Gaultier pour rejoindre la route du Blanc et revenir vers le cimetière en longeant les

     

    jardins. 

     

    Malgré la température négative, nous n'avons pas eu froid, le soleil nous a encouragé pendant tout le parcours.

     

     

    Une très belle matinée dans une campagne blanche de givre.

     

     

    A vendredi pour coiffer nos reines et rois.

     

     

    Pierrette

     

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

    SAINT GAULTIER LE 4 JANVIER 2019

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire